Manifeste

Voici en quelques points clés les convictions profondes que j’ai tirées de mes dix années d’expérience dans le domaine de la gestion du changement et de l’intelligence collective.

1 .

La communication numérique modifie la façon dont les gens travaillent ensemble dans tous les domaines – en politique, en affaires, et même en éducation. La participation intelligente est l’ingrédient clé de la réussite.

2 .

On attend des entreprises qu’elles jouent un rôle déterminant pour l’avenir de la planète. Elles ne sont pas de simples spectateurs.

3 .

Les organisations ont donc une formidable opportunité – et une grande responsabilité -  de redéfinir leur raison d’être pour contribuer à un écosystème sain et profitable dans l’intérêt des clients, des employés et de la société dans son ensemble. C’est cela la véritable valeur partagée.

4 .

Les leaders et managers doivent déterminer comment inscrire cette finalité dans toutes leurs décisions et leurs actions pour être à la fois efficients et responsables.

5 .

Aujourd’hui, la souffrance présente dans les organisations est due à l’inadéquation entre ce que l’entreprise est censée incarner dans un environnement hyperconcurrentiel et ce que les gens vivent au quotidien.

6.

La structure et la dynamique organisationnelles de l’entreprise font ressortir chez chacun le meilleur… ou le pire. Les règles du jeu l’emportent sur les aspirations individuelles.

7 .

Notre défi aujourd’hui, c’est de revoir en profondeur nos modes de travail. Inutile d’essayer de bricoler notre modèle matriciel-pyramidal qui est en bout de course et qui n’est plus adapté. Soyons audacieux.

8 .

Si nous ne savons pas exactement quelle forme prendront ces nouvelles organisations, nous pouvons cependant affirmer avec certitude qu’elles favoriseront une plus grande conscience, une libération de l’énergie individuelle et collective, et qu’elles permettront aux gens d’être les auteurs et les acteurs de leur vie professionnelle.

9 .

Nous croyons que l’intelligence collective peut s’épanouir dans des organisations apprenantes efficientes où les solutions novatrices viennent souvent de la périphérie, et non du centre.

10 .

Les entreprises qui osent ce changement seront plus profitables et durables. Il fait bon y travailler et elles rendent le monde meilleur.